L’année 2020

Le 1er février de cette année, l’équipe de Triel sur Seine nous a accueillis pour un salon bien sympathique mais peu fréquenté. L’ambiance était toutefois agréable et le souvenir est excellent.

Le confinement est tombé et toutes les manifestations se sont stoppées. En cette fin septembre, il me reste l’espoir d’un salon à Mers-les-bains en novembre et d’une dédicace chez Cultura en décembre.

Reste à espérer que cette crise d’abord sanitaire puis politico-sanitaire disparaîtra totalement en termes de santé.

L’écriture est un voyage solitaire de la première réflexion jusqu’à la publication. La démarche peut mettre paraître égoïste. Ensuite, vient le temps du partage. Certes, les moyens de communication ne manquent pas mais rien ne vaut l’échange les yeux dans les yeux entre le lecteur et l’auteur.

Avis de publication de mon 18ème roman

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme… Adage pour les uns, axiome pour les autres…Toujours est-il que si cette loi a du sens du point de vue du physicien, elle ne se vérifie pas encore dans le domaine du psychisme. Pourtant, le fonctionnement de l’esprit fait appel à la biochimie et, par conséquent, à la conjugaison des molécules et des atomes. Il est donc légitime de se poser la question.

En abordant le sujet avec légèreté, grivoiserie, humour, avec un regard sur les traits de caractère caricaturés de nos congénères, il est possible d’appréhender l’éternité autrement….

Avis de publication de mon 17e roman

Le mal est omniprésent depuis la nuit des temps et quelque soit le siècle. Toutefois, il y a des périodes qui s’y prêtent beaucoup plus. Vient immédiatement à l’esprit la guerre où la folie des hommes se débride et plus particulièrement le nazisme et ses excès savamment planifiés.
Les vainqueurs sont les écrivains de l’histoire. La vérité y laisse fatalement des plumes puisque le récit qui en découle sera binaire, les bons et les méchants. Bien entendu, ce n’est pas si simple…
Ludwig Hansen, officier radio sous-marinier, boira le calice jusqu’à la lie comme tous les marins et les soldats de son camp, puisque telle était la décision du Führer. Si dans son malheur, il survivra au conflit, échappera-t-il à cette rencontre satanique  ?

Campagne d’automne 2019

Une belle série de salons m’a permis de battre tous mes records de dédicaces. Si certains salons n’ont pas été à la hauteur de mes espérances d’autres ont constitué une sympathique expérience d’échange et de partage. Autrement dit, la finalité de l’écriture….

Voici la liste de mes dix participations:

  • Compiègne, le 22 septembre
  • Viarmes, le 6 octobre
  • Boran, le 13 octobre
  • Ferrières en Bray, le 20 octobre
  • Mers les Bains, le 10 novembre
  • Hermes, le 16 novembre
  • Neuilly en Thelle, le 23 novembre
  • Villeneuve sur Verberie, le 30 novembre
  • Orry la ville, le 1er décembre
  • Estrées St Denis, les 7 & 8 décembre

C’est la première année où je m’investis autant. Certes salons seront à oublier, quoique… d’autres auront été des révélations.

Hermes-2019
Boran-2019

Marie d’Amiens

Vincent Rizzotti est un personnage lambda de notre vingt-et-unième siècle. Chacun d’entre nous pourrait s’y reconnaître.
Employé de banque dans une petite agence, il exerce son activité depuis des années pensant sa situation immuable. Pourtant, rien n’est jamais acquis. Le développement des banques en ligne fait de lui, entre autres, une victime de la maladie de notre société, le chômage. S’ajoute à ce premier choc la demande de divorce de sa femme. C’est malheureusement une dégringolade fréquente pour les couples qui croisent ce fléau. Optimiste néanmoins, il transforme ces circonstances adverses en nouveau départ dans la vie. Le voilà donc qui s’installe en province, à Amiens, dans un appartement mis à sa disposition par une vieille tante. Cela l’amène à rencontrer sa voisine Marie. Architecte d’intérieur, la jeune femme lui fait partager sa passion. Un lien très fort se noue. Il donnera un nouveau sens à sa vie.
Hélas, c’était sans compter sur la rancune tenace, voire démesurée, de son ancien directeur et le machiavélisme de son ex-épouse.

Campagne de Printemps 2019

Chevrières le 23 mars: ventes faibles mais bonne ambiance. heureux de retrouver les auteurs

Mouy le 24 mars: Accueil royal, fréquentation moyenne mais bel achat participatif de la bibliothèque. 7 dédicaces.

Beauvais le 4 mai: le temps n’était pas de la partie; pluie, grêle, froid et finalement tornade. rangement prématuré et abandon du salon vers 13 heures. Ventes 2 livres.

Montmirail le 18 mai: long trajet pour une première édition de salon dans une salle des fêtes excentrée par rapport au centre-ville. Fréquentation ultra faible. Bonne ambiance entre auteurs. Ventes 2 livres.

Chaumont en Vexin le 26 mai: Toujours mon salon préféré de par son organisation exemplaire, une restauration de haut vol et une fréquentation assidue année après année des lecteurs. ventes 16 livres.

Château-Thierry le 2 juin: Dans le château médiéval par un temps caniculaire…

Montataire le 15 juin: un après-midi…

Le chuchotement des pierres

Automne 2016. Alexandre Soleillant, informaticien de la
génération du boum microinformatique, dispense une formation au
sein d’une entreprise amiénoise. Durant quelques moments de libre,
il décide de tuer le temps en allant visiter Notre-Dame, joyau de l’art
gothique.
Loin de supposer que cette petite pause touristique allait faire
basculer son existence, Alex va rencontrer l’âme soeoeur, embrasser
l’histoire et réviser, à n’en pas douter, sa spiritualité.
La cathédrale d’Amiens, comme nombre d’édifice de cette
époque, a laissé des messages qui sont désormais tombés dans un
océan de silence. Leurs significations, perdues dans la nuit des
temps, font parfois l’objet d’interprétations occultes, pour ne pas dire
ésotériques. Quels sont donc les secrets de la pierre ? Consistent-ils
à refléter le christianisme au moyen-âge ou bien les bâtisseurs de ces
vaisseaux lithiques avaient-ils d’autres desseins en tête ?

Coup double

J’ai le plaisir de vous informer de la sortie de mes deux derniers romans publiés en autoédition.
Si, par le plus pur des hasards, la curiosité vous pousse à vouloir en lire un (voire les deux), n’hésitez pas à revenir vers moi par email (jyhel13@sfr.fr) et je vous indiquerai comment procéder.
Voilà ma façon de démarrer l’année 2019 que je vous souhaite bonne et prospère.
à bientôt pour d’autres aventures romancées…